Enfermement : les Baumettes historiques. Exposition photo, 1er oct.-15 déc. 2020

Exposition collective des photographies de l’ancienne prison des Baumettes à Marseille, du 1er octobre au 15 décembre 2020, la Vieille Charité, Marseille. Entrée libre.

Cette exposition est issue de l’atelier photographique organisé par le master « Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie » de l’EHESS à Marseille, et la Fabrique des écritures (Centre Norbert Elias). Coordonné par Marco Barbon et Franco Zecchin, l’atelier approfondit l’expérience de la photographie et de ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance, outil d’enquête et de narration.

L’enquête s’est déroulée dans les bâtiments de la prison historique des Baumettes, construits dans les années 1930 et qui seront démolis pour laisser la place à un nouvel édifice pénitentiaire, les Baumettes III, prévu pour l’année 2021.

Ces constructions vides, laissées en l’état au moment de leur abandon, présentent une incomplétude qui stimule l’imaginaire. Chaque cellule a la même taille et la même configuration, mais elle a été aménagée et décorée différemment par ses occupants. La sérialité fait apparaître, de façon plus évidente, les traces des goûts, des modes de vie, des différentes manières d’exister, jour après jour, dans un espace confiné.

Chaque participant à l’atelier a développé une approche personnel au terrain, selon sa sensibilité et sa capacité d’observation et de description à travers l’image.

Les espaces de l’enfermement ont été rendus sous différentes formes narratives : l’organisation du dispositif de surveillance, la perception du temps dans l’incarcération, le désordre des matériaux abandonnés après le déménagement, les métaphores des aliments consommés par les prisonniers, l’attention au soin corporel contre l’aliénation de la condition pénitentiaire, l’importance affective des objets du quotidien, le rapprochement entre consommation muséale et témoignages inscrits sur les murs, la perception de l’enfermement comme incitation à la fuite.

Ces entrées donnent à voir l’enfermement à travers ses traces, témoignages des individus qui l’ont vécu.

Photographes
Hussam Abed,
Mouaz Alfakeer,
Mathieu Anselmet,
Noémie Christen,
Sevin Keklik,
Perrine Kempf,
Flavio Parrinello,
Olivier Piraud-Medina,
Diego Santalla.

Infos pratiques
L’exposition est visible à la Vieille Charité, Marseille, coursives du 1er étage. Du mardi au dimanche, 9h00-18h00. Entrée livre.
Une présentation des travaux aura lieu au cinéma Le Miroir (RdC) le jeudi 1er octobre à partir de 16h00, en lien avec la semaine de rentrée de l’EHESS. En raison des conditions sanitaires, il n’y aura pas de vernissage dans les coursives.

Image : © Noémie Christen.

AtSon : les productions de l’atelier Son de la Fabrique à écouter sur Soundcloud

AtSon est une proposition de la Fabrique des Écritures en Sciences Sociales née en Janvier 2019.

Cet atelier, porté par Mahé Ben Hamed, chercheure interdisciplinaire (sciences du langage, biologie, anthropologie – Centre Norbert Elias/CNRS) est dédié aux écritures du et par le son. Il offre à des chercheurs en sciences humaines et sociales une formation aux techniques et aux formes de narrations sonores, ainsi qu’un accompagnement pour réaliser leurs projets propres à partir de leurs terrains de recherche et questionnements sur le monde social.

A écouter sur Soundcloud, trois types de productions sonores :

Jeux2Sons
De petites formes libres qui servent de prétexte à l’initiation technique et à une exploration de l’écoute selon une pédagogie d’immersion et d’écriture collective. Elles sont produites sur un temps très court (3-4 jours).

ExperimentaSons
Des formes produites sur un calendrier plus long (3-4 mois) qui permettent aux chercheur.e.s d’expérimenter le processus d’écriture sonore en autonomie.

DocuSon
Des projets plus conséquents et à visée de diffusion publique. Portés sur une durée longue (6-12 mois), ils sont envisagés par les chercheur.e.s comme de véritable formes d’écritures scientifiques de leurs thématiques propres et terrains de recherche.

Exposition Corps, matières, gestes, jusqu’au 15 octobre à la Vieille Charité, Marseille

L’exposition Corps, matières, gestes. Métiers à Marseille est issue de l’atelier photographique et du séminaire “Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales”. Coordonné par Marco Barbon et Franco Zecchin, l’atelier approfondit l’expérience de la photographie et ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance, outil d’enquête et de narration. La thématique choisie cette année a incité les participants à aller à la recherche de métiers artisanaux et à les observer à partir des gestes qui les caractérisent. Les femmes et les hommes qui apparaissent dans ces images montrent leurs tours de main et leur capacité à transformer ce qui à priori semble “naturel”, des matières et des corps.

L’exposition a été réalisée dans le cadre du master (mention ” Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie “) et de la formation doctorale en sciences sociales de l’EHESS à Marseille, de la Fabrique des écritures du Centre Norbert Elias et du Festival des sciences sociales “Allez savoir”.

Les photographes
Aurélien Billaut, Laura Botella, Mohamed Elnour, Brigitte Juanas, Guilherme Rodrigues, Olivia Rolin, Aurélie Rondreux et Blandine Salla.

Les commissaires
Marco Barbon et Franco Zecchin

Marseille, La Vieille Charité, du 25 juin au 15 octobre 2019, coursives du 1er étage, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille. Entrée libre.

Image : Blandine Salla

Journée de restitution des ateliers de la Fabrique, Marseille, 25 juin 2019

La journée de restitution des ateliers cinéma, photographie et son 2018-2019 se tiendra le mardi 25 juin à la Vieille Charité. Au programme : séance d’écoute, projection et vernissage. Au plaisir de vous y retrouver.

Cinéma le Miroir, rez-de-chaussée

13h30
Introduction

13h45 – Documentaire sonore – Séance d’écoute
Coup de poing (Laura Taubman)
Tempêtes de papier (Sandrine Musso et Mikaëla Le Meur)
Fragments du moulin (Stéphanie Fonvielle et Mahé Ben Hamed)

14h15 – Cinéma documentaire – Projections
Premier prix technique (Hélène Baillot et Raphaël Botiveau)
Pose (Camille Béguin)
Le pastis et le vin d’abord (Michele Marchioro)
Comment on va dire ? (Morgana Planchais)
Box (Julie Saint-Laurent)

15h45 – Photographie – Diaporama
Travaux réalisés par Aurélien Billaut, Laura Botella, Mohamed Elnour, Brigitte Juanals, Guilherme Rodrigues, Olivia Rolin, Aurélie Rondreux, Blandine Salla et Anna Shcherbakova.

Coursives du 1er étage

16h30 – Photographie – Vernissage
Exposition Corps, matières, gestes. Métiers à Marseille
Photographies de Aurélien Billaut, Laura Botella, Mohamed Elnour, Brigitte Juanals, Guilherme Rodrigues, Olivia Rolin, Aurélie Rondreux et Blandine Salla.
Commissariat : Marco Barbon et Franco Zecchin

Ateliers réalisés dans le cadre de la formation de l’EHESS (mention de master “Recherches comparatives en anthropologie, histoire et sociologie” et formation doctorale en sciences sociales) et des activités de la Fabrique des écritures du Centre Norbert Elias.
Entrée libre – La Vieille Charité, 2 rue de la Charité, 13002 Marseille
Illustration : Pose – Camille Béguin

Être jeune à Marseille. Exposition photo, été 2018

Une exposition de restitution des ateliers “Photographie” de la Fabrique, jusqu’au 15 novembre 2018 à la Vieille Charité, Marseille.

Pour la deuxième année, la Fabrique des écritures présente une exposition des travaux photographiques de doctorants et étudiants de master réalisés au cours de ses ateliers “photographie”. Menés par Marco Barbon et Franco Zecchin, ces ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie et ses usages dans les sciences sociales, avec l’objectif d’expérimenter la photographie comme source de connaissance. Ces séances pratiques s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2017-2018).

Les photographes

Davide Cacchioni – Jeunes… par dessus le marché
Reportage sur les nouveaux producteurs et artisans du marché bio du cours Julien.

Violaine Chevrier – Quart d’air
Le temps d’un quart d’heure les élèves se retrouvent pour une bouffée d’air dans le sas d’entrée du Lycée Saint-Charles, mi-dedans, mi-dehors, dans un espace à la fois libre et encadré.

Margot Bergerand – Traits d’union
Reportage sur les activités d’accompagnement scolaire et la fanfare de la Dar Lamifa, un lieu associatif engagé, animé par des bénévoles.

Emma Cavalleri – The non-symbolic work
Ils sont boulanger, menuisier, luthier… portraits des nouveaux artisans marseillais, à rebours de la pensée de Robert Reich qui affirme que pour être compétitif il faut développer des emplois symboliques.

Joëlle Rivier – Je veux être au sommet du vide
Reportage autour de l’atelier d’écriture et d’intervention urbaine mené par des jeunes du Lycée Saint-Exupéry, communément appelé Lycée « Nord ».

Ziyu Lin – Une vie différente
Portraits d’étudiants chinois en France et, en contrepoint, les difficultés d’intégration qu’ils rencontrent au quotidien.

Anaïs Baseilhac – Rue des Convalescents
Pour des questions de droit à l’image, ces portraits, réalisés dans une maison de retraite à Marseille, ne sont pas présentés à l’exposition.

Jusqu’au 15 novembre 2018
Entrée libre
La Vieille Charité
2, rue de la Charité
13002 Marseille
Entrée libre

Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique

Vendredi 22 juin à la Vieille Charité, les étudiants de master (mention RCAHS) et les doctorants du Centre Norbert Elias présentent les travaux qu’ils ont réalisés cette année au cours d’ateliers “Cinéma” et “Photographie”. Ces séances pratiques sont proposées par la Fabrique des écritures et s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille  « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2017-2018).

Coordonnés par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin et le réalisateur Jeff Daniel Silva, les ateliers visent à approfondir l’expérience pratique de la photographie, la prise de son et le cinéma dans les sciences sociales, ainsi qu’à expérimenter ces media comme source de connaissance. Continuer la lecture de « Restitution des ateliers Cinéma et Photographie de la Fabrique »

Restitution du workshop : Filmer les transformations urbaines en Méditerranée, 29 novembre 2017

Dans le cadre de l’édition 2017 du festival Image de ville, un workshop de cinéma documentaire a réuni neuf étudiant.es en cinéma, architecture, urbanisme, paysage et sciences humaines.

Le workshop s’est déroulé en amont du festival, pendant trois journées intensives, du 11 au 13 novembre. Alternant des séances des sessions de travail en salles et des phases de terrain, ce workshop a offert un cadre à une dizaine d’étudiant.es pour la réalisation de courts-métrages documentaires sur la ville. Accompagnés par Hélène Veiga Gomes (anthropologue et cinéaste – Laboratoire Architecture Anthropologie) et Jeff Daniel Silva (cinéaste – Centre Norbert Elias), les étudiant.es ont exploré un territoire en mutation du centre-ville à Marseille, autour de la porte d’Aix.

Quatre court métrage ont été réalisés, quatre regards riches de la diversité des disciplines et des pratiques ainsi associées.

Le dernier lieu
Farida Souiah (LAMES) et Nakita Lameiras (École Nationale Supérieure de Paysage Versailles-Marseille)

Bel Horizon
Lucille Guiraud (École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille), Valentin Faraut (Aix-Marseille Université) et Eleni Demetriou (Aix-Marseille Université)
Tu peux vas y nous sommes ça y est
Julia Moutiez (École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille) et Margot Meziane (EHESS Marseille)
Samedi
Rim Affaya (Centre Norbert Elias) et Cazembé Henry (École Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille)
Entrée libre
Soirée de restitution, avec projection suivie d’un débat, le mercredi 29 novembre, de 19h00 à 20h30, salle Canopé, 31 boulevard d’Athènes, Marseille 1er.
En collaboration du Festival Image de Ville, du laboratoire Architecture/Anthropologie, UMR LAVUE du CNRS, de la Fabrique des Écritures innovantes du Centre Norbert Elias et du Labexmed.

Ouverture de l’exposition : La Canebière. Espace urbain en transformation, 22 juin 2017

Exposition des travaux des étudiantes, des doctorantes et chercheuses qui ont participé à de l’atelier “Photographier le territoire”, encadré par les photographes Marco Barbon et Franco Zecchin.

L’objectif de cet atelier méthodologique était d’expérimenter la photographie comme source de connaissance, en introduisant les participants à l’exercice visuel et en les amenant à amplifier les potentialités sensorielles afin de saisir la complexité visuelle de l’espace. Chaque participant a développé une approche personnel au terrain, selon sa sensibilité et sa capacité d’observation et de description à travers l’image. L’espace urbain a été présenté et analysé par différentes formes narratives : les interactions entre individus et leur relation à l’environnement, la marchandisation de la rue et les usages de consommation, le partage de l’espace public, entre mobilité et fixité, les formes de marginalité, la vidéosurveillance, la présence animale et végétale.

Ces séances pratiques, proposées par la Fabrique des écritures, s’inscrivent dans le séminaire de recherche de l’EHESS Marseille « Observer, décrire, interpréter. Photographie, cinéma et sciences sociales » (Enseignement 2016-2017).

Les photographes

Rim Affaya – Ages et usages de la Canebière
Claire Bouillot – Biodivercités
Krista Harper – Surveillance
Johanna Locatelli – Réflections : la Canebière et son double
Cecilia Paradiso – Vies d’un espace
Anne-Laure Romieu – La Canebière marginale, entre traces et regards
Marjorie Ruggieri – Passages

Le vernissage aura lieu le jeudi 22 juin de 16h00 à 18h00 au Centre de documentation en Sciences Sociales de la Vieille Charité, La Vieille Charité, 1er étage, Marseille