Une autre façon de raconter II, 21-22 octobre 2015

Posted on Posted in Séminaires

Un séminaire de l’EHESS coordonné par Frédéric Joulian (Centre Norbert Elias/revue Techniques&Culture) et Pierre-Olivier Dittmar (Gahom/revue Techniques&Culture).

Des images, des mots, des actes. Le chercheur qu’il soit historien, ethnologue ou éthologue capture des fragments de réel qu’il cadre, trie, organise en fonction d’idées et d’hypothèses. Il suit, cahin-caha, un ordre, une logique qui génère des formes de récits adaptées au régime scientifique et à ses lecteurs avertis mais pas forcément aux récits populaires dont le public a généralement l’usage. De fait, la restitution – même juste, même intense – des relations des hommes à la matière, à leurs semblables ou aux non-humains est une source infinie de malentendus tant dans le domaine scientifique que journalistique ou public. Une telle complication nécessite de s’arrêter quelque peu et de prendre le temps de l’analyse afin de réinvestir les modes d’acquisition des données et de penser de nouvelles formes de narrations, à la fois en phase avec les impératifs de scientificité et avec les contraintes de réception des personnes impliquées.

Au cours de ces deux journées qui prolongent la réflexion entamée dans le séminaire de 2013-2014, nous interrogerons différentes formes de narration scientifique en se focalisant notamment sur l’usage des images dans l’analyse des interactions entre humains et non-humains. Nous appuyant sur l’expérience menée depuis quelques années à la revue Techniques&culture nous nous essayerons à différents exercices de style et à différentes façons d’objectiver le terrain, dès lors que l’on vise à être entendu d’un public étendu.

Afin d’explorer différentes formes d’écritures, nous réunirons des chercheurs engagés dans ce type d’entreprises et aborderons ensemble différentes expressions, muséales, fictionnelles, cinématographique, bande-dessinée, théâtrale ou web avec pour but de reprendre la main sur des formes (papier ou électronique) qui nous échappent de plus en plus.

Par delà la question de l’imagination artistique ou scientifique, nous tenterons de questionner ensemble la nature des matériaux (cursifs et discursifs notamment) et les formes et objectivations les plus propices pour leur rendre justice.

21 octobre 2015

11h00
Introduction
Boris Pétric  (Directeur du Centre Norbert Elias)

11h15 — 12h15
Multisupports, multifonctions, multicontrats : une autre façon de raconter les SHS
Frédéric Joulian (Centre Norbert Elias/Techniques&Culture)

13h30 — 14h30
Journal ethnographique : se laisser discuter par le terrain
Caroline Darroux (Univ. Dijon, MPO Bourgogne)

15h30 — 16h30
Incertain regard. Comment raconter les défaits sociaux ?
Yoann Moreau (Centre Edgar Morin)

16h30 — 17h30
Une observatrice dessinante en Fab-lab
Camille Bosqué (Univ. Rennes II)

17h30 — 18h00
Débat général sur les formats d’écriture

22 octobre 2015

9h30 — 10h30
Exprimer la connaissance
Pierre-Olivier Dittmar (Gahom, Techniques&Culture)

10h30 — 11h30
Charivari au Mucem : des ordures dans la Culture
Denis Chevallier (Mucem, Marseille), Y-P. Tastevin (Ladiss, Toulouse)

11h30 — 12h30
Antiquités et Bande-dessinée au Musée
Alain Charron  (Musée Arles Antique)

14h30 — 15h30
L’art de refaire
Thomas Golsenne (Villa Arson, Nice)

15h30 — 16h30
Moines 3.0
Baptiste Buob (CNRS, LESC Nanterre)

16h30 — 17h30
Le Vin, la France et la Chine : filmer pour raconter la circulation d’une marchandise
Boris Pétric  (Centre Norbert Elias)

17h30 — 18h00
Débat général sur les formats d’écriture

EHESS Marseille, Vieille Charité, 3e étage.