Sous l’oeil des Houillères, Marion Fontaine, 2016

Un web-documentaire sur le système policier privé qui a régné au cœur des Houillères du Nord-Pas-de-Calais 1949 à 1992, co-réalisé par Marion Fontaine et Richard Berthollet.

A documentary film on the private police system that reigned at the heart of the Houillères of Nord-Pas-de-Calais from 1949 to 1992.


De 1949 à 1992, un système policier privé a régné au coeur des Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais (HBNPC). Son nom de code : le SSB, acronyme de Service de Surveillance du Bassin. L’oeil – et les oreilles – des Houillères, c’était  trois cents hommes qui savaient tout, sur tout le monde et en toutes circonstances. Sous l’oeil des Houillères examine les formes de surveillance et de contrôle mises en œuvre par le SSB dans les cités minières, envers les mineurs et leur famille, et aussi envers certaines populations spécifiques (militants, travailleurs migrants).

Ce projet comporte une double ambition. Il s’agit d’une part de contribuer à la réflexion sur les relations entre chercheur en sciences sociales et réalisateurs. Le rôle de l’historien ici n’est pas seulement pensé comme celui d’un consultant ou d’un témoin, mais on cherche à mettre en œuvre ici une véritable démarche de co-écriture, mêlant étroitement projet scientifique et projet documentaire, à toutes les étapes (recherche des témoins et des images, rédaction du scénario, etc.). Le deuxième enjeu tient dans la volonté d’user ici de toutes les possibilités qu’offre le développement des formes de web-documentaire (sur le plan de la mise en récit, des modes de représentation des cités minières) pour aller au-delà du classique documentaire télévisé de 52 minutes.


From 1949 to 1992, a private police system reigned at the heart of the Houillères du Bassin du Nord-Pas-de-Calais (HBNPC) (companies nationalized after the Second World War). Its code name was SSB, which stood for Service de Surveillance du Bassin. The eyes – and the ears – of the Houillères were three hundred men who knew everything, on everyone and in all circumstances. Sous l’oeil des Houillères examines the forms of surveillance and control implemented by the SSB in mining areas and towards miners and their families, and also towards certain specific social groups (activists and migrant workers).

This project has a twofold ambition. On the one hand, it contributes to thinking on the relations between the researcher in the social sciences and filmmakers. Here the role of the historian is not only thought of as that of a consultant or a witness; rather, we attempt to implement a genuine co-writing approach, closely mixing the scientific project and the documentary project, at all stages (searching for witnesses and images, writing the script, etc.). The second challenge lies in the desire to make use here of all the possibilities offered by the development of forms of web-documentary (in terms of the story-telling and modes of representation of the mining communities), so as to go beyond the standard 52-minute television documentary.

A propos de la réalisatrice

L’historienne Marion Fontaine a fait de la question des ouvriers au XXe siècle un de ses principaux sujets de recherche.
Marion Fontaine est diplômée de Sciences-Po Paris et agrégée d’histoire. Elle a soutenu sa thèse de doctorat à l’École des Hautes Etudes en Sciences Sociales (EHESS). Depuis 2010, elle occupe le poste de maître de conférences en Histoire contemporaine à l’Université d’Avignon et de chercheuse au sein de l’équipe HEMOC du Centre Norbert Elias.
Directrice des Cahiers Jaurès, elle a publié Fin d’un monde ouvrier. Liévin 74 (Éditions de l’EHESS, 2014) et co-dirige, avec Frédéric Monier, Une contre-histoire de la Troisième République (La Découverte, 2013). En août 2016, elle  a été nommée membre junior de l’Institut Universitaire de France.

The historian Marion Fontaine has made the subject of workers in the 20th century one of her main research topics.
Marion Fontaine is a graduate of Sciences-Po Paris and holds an agrégation in history. She defended her doctoral thesis at the École des Hautes Études en Sciences Sociales (EHESS). Since 2010, she has been a lecturer in modern history at the University of Avignon and a researcher in the HEMOC team at the Centre Norbert Elias.
The editor of Cahiers Jaurès, she has published Fin d’un monde ouvrier. Liévin 74 (Éditions de l’EHESS, 2014) and is the co-editor, alongside Frédéric Monier, of Une contre-histoire de la Troisième République (La Découverte, 2013). In August 2016, she was appointed junior member of the Institut Universitaire de France.

Bande annonce


Fiche technique

2016, France
Réalisation : Marion Fontaine et Richard Berthollet
Production : D_Vox / Pictonovo / France 3 Hauts-de-France
Avec le soutien de la région Hauts-de-France

Contact
fabrique@centrenorbertelias.fr