Château Pékin, Boris Pétric, 2018

La Chine est aujourd’hui un grand consommateur de vin, et sera, dans quelques années, le premier vignoble au monde. A travers le parcours de trois protagonistes, deux chinois passionnés par le vin et un œnologue français installé en Chine, le film explore la globalisation de l’économie du vin.


Trois personnages principaux évoluent entre la France et la Chine : une femme d’affaires chinoise, un oenologue français implanté en Chine et un jeune sommelier. Le film aborde les relations entre Chinois et Français dans le domaine du vin et, plus généralement, le défi de transmettre une relation à la nature et au temps au-delà des différences culturelles.

Gérard Colin, un œnologue bordelais expatrié en Chine depuis vingt ans, a construit plusieurs vignobles clé en main pour des milliardaires chinois et étrangers, et tente de transmettre ses connaissances à des Chinois. Madame Tsao, une femme d’affaires chinoise ayant fait fortune dans le commerce du thé, du tabac et de l’alcool, rêve de construire un vignoble biologique dans sa région natale du Yunnan. Loin de l’image caricaturale du nouveau riche chinois, on découvre une femme distinguée et curieuse. Jack Cheung est un jeune sommelier chinois qui travaille chez un collectionneur de vins de Hong-Kong. Son parcours nous permet de décrypter l’engouement des Chinois pour le vin et nous donne accès à la complexité du goût chinois.

Distinctions

Prix du « Film destiné aux professionnels » au festival Oenovidéo 2018
Sélection officielle au festival Jean Rouch 2018
Sélection officielle au festival MOST 2018

A propos du réalisateur

Boris Pétric est anthropologue et réalisateur de film. Ses recherches portent sur les mutations politiques des mondes post-socialistes (Ex-Yougoslavie, Asie Centrale post-soviétique). Son ouvrage issu de sa thèse, Pouvoir, don, réseaux en Ouzbékistan post-soviétique (2002, PUF), a été couronné par le prix « Le Monde de la recherche universitaire ». Plus largement, ses recherches s’inscrivent dans une réflexion sur les questions de souveraineté et de légitimité de nouveaux espaces politiques globalisés. Depuis 2011, il s’est tourné vers l’étude des changements d’échelle dans la production, la consommation et la régulation du vin dans un contexte de globalisation. Il mène plus particulièrement un terrain ethnographique sur la transnationalisation de l’économie viticole à travers les relations entre la France et la Chine.
Boris Pétric est directeur de recherches CNRS, directeur du Centre Norbert Elias et fondateur de la Fabrique des écritures.

Bande annonce


Fiche technique

2018, 63 minutes, France
Full HD / 5.1 et Stéréo Couleur / 16:9
Réalisation : Boris Pétric
Production : La Fabrique des écritures / Up studio
Image : Laura Taubman
Son : Boris Pétric
Assistant réalisation : Jayinn Wang
Montage : Mélanie Brun et Marts Mihailovs
Mixage : Simon Dubois
Musique : Arthur Bourgeois
Étalonnage : Stéphanie Bisutti

Contact
fabrique@centrenorbertelias.fr